Tourisme responsable & solidaire

Actions solidaires 2019

  • La maternelle

Nous avons vécu de grandes joies avec l’ouverture de la maternelle la dernière semaine de décembre.

Encadrés par Fatou, Fatou Bintou et Banna, nos trois jeunes institutrices en formation, 30 enfants de 3 à 5 ans (15 filles et 15 garçons répartis en 2 groupes) ont fréquenté l’école avec bonheur et assiduité.

Un « tutorat » a été assuré tout au long de la saison. Il va se poursuivre tant que Fatou, Fatou Bintou et Banna seront en demande.

Cet accompagnement a pu se faire grâce à plusieurs voyageuses, professionnelles de la petite enfance ou institutrices de maternelle.

D’ores et déjà, Gisèle, institutrice « jeune retraitée » et voyageuse au Campement du Niombato en ce début d’année, s’est beaucoup investie dans ce tutorat et sera présente dès la prochaine rentrée scolaire aux côtés des jeunes institutrices pour une durée d’environ deux mois.

Toutes les bonnes volontés qui voudraient prendre sa suite peuvent se manifester !

Un partenariat avec la maternelle de Berdoues (Gers) a permis de beaux échanges (photos, chansons, comptines…).

Plusieurs dons sont venus enrichir l’équipement pédagogique, parmi lesquels : un lecteur multi-support pour écouter comptines et chansons, une plastifieuse, 2 paniers de basket et une dizaine de ballons de basket taille enfant (avec petit cours d’initiation !).

Côté finances, le salaire des trois institutrices a été assuré cette année par le Campement du Niombato. L’objectif est de rendre la maternelle autonome d’ici 2 ans sur le plan financier. Pour atteindre cet objectif, nous avons mis en place cette saison :

  • Un comité de gestion de la maternelle. La présidente est Fatou Fall que beaucoup d’entre vous connaissent.
  • La mise en location à Toubacouta de 2 de nos bateaux afin de générer des recettes. L’intégralité de ces recettes est gérée par le comité de gestion et a pour but de financer le fonctionnement de la maternelle. 

Entretien

Les mamans se sont organisées pour assurer la propreté des locaux.

L’entretien des bâtiments (maçonnerie) a été confié à Mamadou Fall (le maçon que nous avons formé sur cette construction) et un contrat d’entretien à l’année a été mis en place.

Nous avons poursuivi les travaux dans la deuxième classe afin de pouvoir accueillir 30 enfants supplémentaires en décembre ou janvier prochain.

Les enduits intérieurs sont terminés, la dalle et la chape également, le carrelage du sol est posé. 

Il nous reste à financer l’équipement (mobilier…).

  • L’école primaire

Au regard du succès des activités de loisirs que les jeunes de l’OPEJ avaient organisées l’an dernier au profit des enfants de l’école primaire du village, nous avons renouvelé l’expérience. Le plus cette année : 4 jeunes de Sandicoly (lycéens et étudiants) ont rejoint le groupe des animateurs de l’OPEJ. Nous espérons que ces jeunes prendront le relais d’ici quelques années.

Cette année encore, nous avons participé, avec le groupement des femmes, à prendre en charge la cantine scolaire. La part du campement : l’achat du riz pour l’année scolaire.

Cette année, les tournois de foot inter-école (équipe de filles et équipe de garçons) ont repris, ainsi que les tournois de génies en herbe. Nous avons assuré le transport des élèves sur les lieux de compétitions.

  • L’école coranique 

Au Sénégal, l’enseignement y est dorénavant pluridisciplinaire afin de donner à tous les enfants accès aux enseignements élémentaires.

Les besoins en fournitures scolaires sont désormais les mêmes que ceux de l’école primaire. 

Nous avons pu cette année, grâce à nos voyageurs, financer la quasi-totalité des besoins en fournitures.

Pin It on Pinterest

Share This